Crimes et châtiments dans la bande de Gaza

Ambulance détruite, le 6 août 2014 dans la bande de Gaza (Creative Commons)
Ambulance détruite, le 6 août 2014 dans la bande de Gaza (Creative Commons)

Des crimes de guerre auraient été commis durant l’opération Bordure Protectrice, menée par Israël dans la bande de Gaza, en juillet et août 2014. C’est le verdict rendu par la commission chargée d’enquêter sur le sujet par le Conseil des droits de l’homme, dont le rapport a été publié le 22 juin. Les mis en cause : l’armée israélienne et le Hamas.

« La commission a pu rassembler des informations révélant de sérieuses violations des lois humanitaires internationales et des droits de l’homme par Israël et des groupes armés palestiniens. Dans certains cas, ces violations peuvent être assimilées à des crimes de guerre. » Lire la suite

Publicités

Fillon-Jouyet : petits meurtres entre amis

François Fillon, à l'Assemblée nationale, en 2007 (source: Wikipédia)
François Fillon, à l’Assemblée nationale, en 2007 (source: Wikipédia)

A qui, la vérité : François Fillon ou Jean-Pierre Jouyet ? Ce jeudi 28 mai 2015 s’ouvre le procès en diffamation qu’intente François Fillon contre, notamment, Jean-Pierre Jouyet, secrétaire général de l’Elysée. Fillon dément avoir demandé à Jouyet d’accélérer les procédures judiciaires contre Nicolas Sarkozy en juin 2014.

« J’aurais pu, comme il arrive souvent dans la vie politique, supporter en silence la manœuvre destinée à salir mon honneur, dont je suis victime, et passer à autre chose. […] Je n’ai pas voulu qu’il en soit ainsi. » L’« honneur ». François Fillon se défend pour l’« honneur ». Tout du moins, c’est sur ce mot qu’il a insisté devant le tribunal correctionnel de Paris, ce jeudi 28 mai. Lire la suite

Tikrit en passe d’être reprise après 10 mois sous le joug de l’Etat Islamique

Le palais de Sadam Hussein, à Tikrit, en 2003 (Creative Common)
Le palais de Sadam Hussein, à Tikrit, en 2003 (Creative Common)

Dans son combat contre l’Etat Islamique, l’armée irakienne aurait remporté une importante victoire en s’emparant de Tikrit, une ville située à 150 kilomètres au nord de Baghdad. La cité avait été conquise par Daesh en juin 2014. Ne resterait plus qu’une poignée de poches de résistance. 

« La ville est complètement passée sous le contrôle des forces de sécurité et des combattants volontaires. » Oui, la ville de Tikrit, en Irak, aurait été reprise des mains de l’Etat Islamique, semble confirmer Akram al-Kaabi, le secrétaire général du Mouvement Nojaba, une milice chiite, dans une interview pour iraqinews.com. Si d’autres sources indiquent la subsistance de poches de résistance, le succès des troupes irakiennes semble se dessiner. Une victoire d’autant plus importante qu’elle ouvrirait, à ces dernières, les portes de la route vers Mossoul, la deuxième ville du pays. Lire la suite

L’Iran aux commandes d’une nouvelle offensive sur Tikrit

Tikrit, à 150 kilomètres au nord de Baghdad, en Irak (source : Google Map)
Tikrit, à 150 kilomètres au nord de Baghdad, en Irak (source : Google Map)

L’armée irakienne, aidée des milices chiites, a lancé une vaste offensive sur Tikrit, cette semaine. L’objectif est clair : reprendre à l’Etat Islamique ce bastion sunnite du nord de l’Irak.

C’est la 36ème offensive que lance l’armée irakienne sur la ville de Tikrit, depuis que l’Etat Islamique s’en est emparé, en juin 2014. Les moyens déployés sont, cette fois-ci, particulièrement importants : 30 000 hommes ont été envoyés pour tenter de reprendre cette cité des bords du Tigre, où Sadam Hussein naquit en 1937. Parmi eux, l’armée régulière, épaulée par des milices chiites revanchardes. Il faut dire que 1700 prisonniers chiites y avaient été fusillés par l’Etat Islamique, l’année dernière. Lire la suite

Quand les polluants s’achètent une légitimité écologique

Prévisions des hausses de température à l'horizon 2070-2100 (source: Wikipédia)
Prévisions des hausses de température à l’horizon 2070-2100 (source: Wikipédia)

Scandale dans le milieu de la recherche climatique : un scientifique, qui militait pour la non-régulation des émissions de gaz à effet de serre, était en fait subventionné par des lobbies industriels.

Il affirmait depuis des années que le réchauffement climatique était dû aux variations de l’énergie solaire. Que l’activité humaine et les émissions de gaz à effet de serre n’avaient pas d’influence majeure. Mais Wei-Hock Soon, un astrophysicien de renom, était, en fait, subventionné par l’industrie fossile. Lire la suite

« Nous sommes racistes ! »

Une vidéo amateur montre Souleymane, un Franco-Mauritanien, se faire refouler du métro parisien par des supporters de Chelsea (source : capture d’écran vidéo amateur)

Mardi soir, en marge du match Paris Saint-Germain-Chelsea, à Paris, des supporters britanniques ont interdit à un Franco-Mauritanien de monter dans le métro. Ce dernier dénonce un incident « raciste ». Une enquête aurait été ouverte pour « violences volontaires en raison de la race dans un moyen de transport collectif de voyageurs » par le Parquet de Paris.

« We’re racist, we’re racist, and that’s the way we like it ! »* C’est en chantant ces paroles que des supporters du club de football de Chelsea ont empêché Souleymane, un Franco-Mauritanien, d’entrer dans une rame du métro parisien, mardi soir. L’incident s’est produit sur la ligne 9, à la station Richelieu-Drouot, quelques heures avant un match d’importance entre le Paris Saint-Germain et Chelsea.

Lire la suite

Un millier de milliards… mais combien d’idées ?

La Skytower, siège de la BCE, à Francfort, en 2013 (source : Epizentrum/Wikipédia)
La Skytower, siège de la BCE, à Francfort, en 2013 (source : Epizentrum/Wikipédia)

Au cours d’une conférence de presse, Mario Draghi, président de la Banque Centrale Européenne, a annoncé le lancement d’un programme d’« assouplissement quantitatif » (ou QE, Quantitative Easing) par son institution. Un programme qui devrait débuter en mars et impliquer le rachat de 60 milliards d’euros d’obligations combinées par mois, jusqu’en septembre 2016. Avec comme objectif : relancer la croissance.

Les spécialistes avaient vu gros… mais pas assez. Alors qu’il se disait que le QE envisagé porterait sur 50 milliards d’achats d’actifs par mois durant un an, soit 600 milliards d’euros au total, Mario Draghi a dévoilé un plan encore plus ambitieux : la Banque Centrale Européenne rachètera pour 60 milliards par mois, de mars 2015 à fin septembre 2016. Pour une enveloppe de 1140 milliards d’euros. Une enveloppe dont les attributions s’appuieront sur la répartition des banques centrales nationales au capital de la BCE, avec certaines limites : pas plus de 25% du montant de chaque émission obligataire ; pas plus de 33% de la dette des émetteurs. Enfin, sur l’épineuse question du risque, la BCE a préféré calmer la grogne de l’Allemagne, puisque seuls 20% des titres achetés seront soumis à un partage des risques entre les États membres. Et que la Grèce, par exemple, devra évidemment remplir des conditions précises pour bénéficier de ce traitement.

Lire la suite