Sur le sable…

La Une de The Independent, le 5 septembre 2015.
La Une de The Independent, le 5 septembre 2015.

Oui, les enfants meurent aussi. Oui, ils meurent ici, ou là, sous les gravats, les bombes ou dans un hôpital. Dans la rue, à Paris et entre deux poubelles. En Turquie, dans les bras de la mer, déposés sur la plage.

La photo du petit Aylan, allongé, le visage dans le sable et les pieds caressés par les vagues, le rappelle brutalement. C’est la force de l’image, celle qui frappe plus durement que les mots, celle qui révolte, qui pousse à réagir, qui gifle d’autant plus fort qu’on en est éloigné. Lire la suite

Publicités

Pôle Emploi, cet « aboli bibelot d’inanité sonore »

6 065 600 personnes : ou le nombre d'inscrits à Pôle Emploi, toutes catégories confondues, selon des statistiques du mercredi 24 juin (infographie RTL).
6 065 600 personnes : ou le nombre d’inscrits à Pôle Emploi, toutes catégories confondues, selon des statistiques du mercredi 24 juin (infographie RTL).

« Cela fait maintenant plusieurs mois que je m’aperçois qu’on assiste à une hausse atypique, presque incompréhensible, des demandeurs d’emploi en activité.
[…]
Ainsi, la catégorie C a augmenté de 13,7% depuis novembre 2014 Lire la suite

« Puis-je te dire, moi le crétin, moi l’idiot, moi l’inepte détritus, pourquoi je ne vote pas ? »

Urne, lors de l'élection présidentielle française, en 2007 (CC)
Urne, lors de l’élection présidentielle française, en 2007 (CC)

A chaque élection, c’est la même rengaine, le même combat. Il y aurait ces Français actifs, éclairés, concernés par la vie politique, qui se rendent aux urnes le sourire aux lèvres, fiers d’accomplir leur « devoir de citoyen » ; et ces Français passifs, infantiles, qui subissent et qui, par leur irresponsabilité, font le jeu des extrêmes. Vous les connaissez, ces Français, à qui vous, parangons de vertu, adressez cette sentence terrible : « Si tu ne votes pas, faudra pas venir te plaindre, après. » Lire la suite

« Par pitié, leurs amis abrégeaient leur souffrance à coups de pierre… »

Extrait du Code Noir de 1685 : "Article 38 - L'esclave fugitif qui aura été en fuite pendant un mois [...] aura les oreilles coupées et sera marqué d'une fleur de lys sur une épaule ; et s'il récidive [...] aura le jarret coupé ; et, la troisième fois, il sera puni de mort.
Extrait du Code Noir de 1685 : « Article 38 – L’esclave fugitif qui aura été en fuite pendant un mois […] aura les oreilles coupées et sera marqué d’une fleur de lys sur une épaule ; et s’il récidive […] aura le jarret coupé ; et, la troisième fois, il sera puni de mort.

« Si vous prenez strictement, juridiquement, par définition, ceux qui sont allés chercher les esclaves en Afrique pour travailler dans les plantations ne voulaient pas les exterminer. Ils voulaient les faire travailler (hésitation)… gratuitement. Je pense qu’il y a, dans cette concurrence (victimaire), un contresens. […] L’esclavage n’est pas un génocide. »

George Pau-Langevin est ministre. Ministre des Outre-Mer, ministre de la République française. Dans ces mots, diffusés par Guyane 1ère, elle relativise « juridiquement » l’importance de la traite négrière, au prétexte que les esclavagistes ne voulaient pas tuer, mais faire travailler. Lire la suite