Devos : « Le rire n’est jamais imbécile »

Raymond Devos, dans son sketch "J'ai des doutes" (source : capture d'écran France 3)
Raymond Devos, dans son sketch « J’ai des doutes » (source : capture d’écran France 3)

En novembre 1984, Raymond Devos accorde un long entretien à la journaliste Kathia David, pour l’émission Star sans stress. Un peu comme Jacques Brel, dans cette interview, proposée précédémment, Devos, alors âgé de 62 ans, se livre sur son métier, sa perception des gens, du monde en général. S’il ne navigue jamais très loin du rire, jusque dans les questions les plus sérieuses, il cherche toujours le mot juste, la précision « cette représentation d’une pensée, c’est-à-dire d’un mouvement intelligent »* qu’est le langage. Avant d’en revenir, systématiquement, aux zygomatiques.

De l’artiste : « C’est une espèce d’appel, c’est une image fulgurante »

« Je crois que c’est ça qui dénote l’artiste : c’est qu’il a des intuitions. Et ça ne s’explique pas. Ce n’est pas encore l’eurêka d’Archimède, mais c’est déjà sur le chemin. C’est une espèce d’appel, c’est une image fulgurante, comme ça, qui vous est donnée. Lire la suite